Frais de Port
Scandinavia Design
Espace Client
Panier

Poul Henningsen (1894-1967)
architecte designer danois 🇩🇰 

Fr
En
Poul Henningsen

Né à Ordrup, une petite ville danoise, Poul Henningsen a suivi une formation d’architecte au Danish College of Technology de Copenhague. Diplômé en 1920, il dessina diverses maisons, une usine, une partie des célèbres jardins du Tivoli de Copenhague et deux intérieurs de théâtre. C’était aussi un socialiste engagé, un critique au verbe franc et l’éditeur, avec Kaare Klint, du magazine d’architecture Kritisk Revy.

Il s’intéressa à la lumière dès l’âge de 18 ans, spécialement à la question de comment reproduire la douce lumière des becs de gaz de son enfance à l’heure où l’électricité était encore une nouveauté. 

Poul Henningsen

Synonyme de richesse, il n’était pas rare que les ampoules électriques pendent sans abat-jour aux plafonds, dans les maisons comme dans les espaces publics.

« Lorsque, le soir, du haut d'un tramway, on regarde toutes les maisons du premier étage, on est effrayé par l'état lamentable des habitations. Les meubles, le style, les tapis, tout ce qui se trouve dans la maison est sans importance par rapport à la position de l'éclairage. Cela ne coûte pas d'argent d'éclairer correctement une pièce, mais cela demande de l’éducation. » 

Poul Henningsen

Poul Henningsen

Il comprit que si l’électricité permettait de « se vautrer dans la lumière », elle le faisait au détriment de l’harmonie et du bien-être et améliorer la qualité de la lumière électrique devint dès lors la grande quête de sa vie. 

Il commença à expérimenter différentes techniques d’éclairage, multipliant les essais de matériaux et privilégiant une approche scientifique, analysant diffusions et angles de réflexion. Cette période de recherche aboutit à la mise au point du révolutionnaire système des lampes PH à plusieurs abat-jours.

Sa première lampe PH gagna la Danish lighting competition en 1924 et la médaille d’or à l’exposition internationale des arts décoratif de Paris en 1925.

Poul Henningsen

En collaboration avec l’éditeur Louis Poulsen, Poul Henningsen développa rapidement toute une gamme de lampes PH – suspensions, lampes de table, appliques, lampadaires – basée sur ce système à plusieurs abat-jours de la « lampe Paris ». Le succès fut immédiat et Louis Poulsen ne cessa jamais de produire les lampes PH, avec de légères modifications au fil des années.

Les premières lampes PH étaient dotées d’abat-jour en verre, savamment dimensionnés et positionnés pour diffuser au mieux la lumière avec le double objectif de ne pas éblouir et de ne pas gaspiller la puissance lumineuse, comme il est facile de le faire avec un abat-jour standard.

La suspension « PH5 » date de 1958, le chiffre 5 faisant référence à son diamètre de 50 cm. Décliné en de nombreuses couleurs au fil du temps, la PH5 est un classique qui reste incroyablement populaire en Scandinavie, mais aussi dans le monde entier. Conçue pour être suspendue au-dessus d’une table, est elle totalement non éblouissante, quelque soit la puissance de l’ampoule utilisée.

â–¸ VOIR

lampe PH5
Lampe Artichoke

La « PH Artichoke », dessinée en 1958 pour le restaurant Langelinie Pavilion de Copenhague, est un autre classique mondialement célèbre de Poul Henningsen. Ses 72 « feuilles » réparties sur 12 cercles sont disposées de telle manière qu’il est impossible de voir la source lumineuse, quelque soit l’angle d’observation.

â–¸ VOIR

Ce site web utilise les cookies pour son bon fonctionnement technique. Nous n'en faisons aucun usage commercial. Vous pouvez néanmoins les refuser en cliquant sur Refuser.

Refuser

OK