LE DESIGN SCANDINAVE 

> cohérence 

Plusieurs facteurs clefs ont façonné le design scandinave, parmi lesquels un bon nombre sont liés aux conditions environnementales. Les pays nordiques sont célèbres pour leurs longs mois dominés par l’obscurité, le froid et la neige, avec des belles saisons brèves, intenses et très lumineuses. De vastes zones sont montagneuses et couvertes de forêts. Rien d’étonnant, dans ces conditions, à ce que le design scandinave soit très inspiré par la nature, au travers des formes, des matériaux ou des motifs ornementaux.

Pour survivre dans ces conditions inhospitalières, les Nordiques ont depuis toujours intégré l’idée qu’il fallait apprendre à tirer le maximum des ressources limitées. L’inutile et le gaspillage n’y ont pas leur place. Cette économie de moyen conditionne les objets du quotidien scandinave depuis bien avant l’apparition des deux fameux crédos du modernisme – « less is more » et « la forme doit obéir à la fonction ».

Comme l’industrialisation est arrivée tardivement dans la région, l’artisanat traditionnel était resté vivant quand le design a pris son essor. Issu de cet artisanat, les précurseurs du design scandinave n’ont jamais laissé la machine prendre le pas sur le savoir-faire manuel et c’est au contact direct des matériaux qu’ils ont nourri leur imagination d’artiste.

Du fait des longs mois d’hiver, les maisons se doivent d’offrir une protection à la fois physique et morale et l’aspiration au bien-être intérieur a toujours été au cœur des préoccupations des designers. Sur ce point, le design scandinave s’écarte sensiblement de traditions plus austères, comme le Bauhaus très inspiré par l’univers industriel. Qu’elle s’exprime par le choix des matériaux, les couleurs, les matières ou les formes organiques,  la chaleur humaine est toujours présente dans le design scandinave, même dans les versions les plus futuristes.

Un dernier facteur clef relève, non pas du climat physique, mais du climat moral, politique et social. Les sociétés scandinaves sont traditionnellement inclusives et égalitaires, libérales et tolérantes. Le design y est considéré comme un moyen d’améliorer la vie quotidienne de tout un chacun, et non seulement d’une élite privilégiée. Cela explique la prévalence des objets simples, compréhensibles et bien faits au détriment d’un design plus ostentatoire et spectaculaire.

> hier et aujourd'hui

Le premier âge d'or du design scandinave s’étend des années 1930 jusqu'au début des années 1970. Ses pères fondateurs s’appellent Alvar Aalto, Arne Jacobsen, Borge Mogensen, Hans J. Wegner, Verner Panton, Poul Henningsen, Maija Isola, etc.

Ces précurseurs ont fourni le modèle et le corpus de valeurs sur lesquelles le nouveau design scandinave continue de s’appuyer aujourd’hui : durabilité, fonctionnalité, fiabilité, honnêteté - mais aussi des valeurs moins matérielles telles que simplicité, égalité, joie, audace, plaisir quotidien, visibles à travers les formes simples, graphiques et souvent colorées du nouveau design scandinave.

1931

2020

1931

2019

1932

2018

1933

2017

1934

2016

1935

2016

1936

2015

1936

2015

1936

2015

1940

2015

1940

2014

1940

2013

Coat Tree
design M. Young & K.O. Petursdottir

Swedese

1941

2012

1944

2011

1944

2010

1945

2009

1946

2009

chaise Domus
design Ilmari Tapiovaara
Artek

1946

2008

1949

2007

1949

2007

1950

2006

1950

2005

1950

2004

1951

2003

1951

2002

Singe
design Kay Bojesen
Rosendahl

1951

2000

1952

1998

1952

1997

fauteuil Cuba
design Morten Gøttler
Carl Hansen
& Søn

1953

1993

1953

1986

1953

1974

1954

1971

1955

1971

1955

1970

1955

1970

1955

1969

JL341
design
Juha Leiviskä
Artek

1955

1968

1955

1968

1956

1968

PK22
design Poul Kjærholm

Fritz Hansen

1956

1964

1956

1964

1956

1964

1957

1963

1958

1962

1958

1962

1958

1961

1958

1960

Satula
design Maija Isola
Marimekko

1958

1959

1958

1960