Le rocking chair était un meuble courant dans le mobilier et la culture traditionnels américains Shaker – une communauté chrétienne fondée au milieu du XVIIIe siècle au style minimaliste qui eut un impact significatif sur les mobiliers américains et européens. Le fauteuil à bascule pp124 témoigne de cette influence.

Avec le pp124, Wegner a créé un fauteuil à bascule sophistiqué et confortable, avec une attention particulière à l'artisanat et à la fonctionnalité. Aussi simple que cela puisse paraître, fabriquer un fauteuil à bascule qui fonctionne bien est une science en soi, car chaque position dans le mouvement de bascule doit être parfaitement équilibrée. La construction doit être soigneusement mesurée et également particulièrement solide pour résister aux mouvements répétés.

Hans Wegner y a ajouté un élément décoratif avec le motif de cordes du dossier qui offre flexibilité et confort tout en conservant une apparence légère. Malgré son concept traditionnel et dépouillé, le fauteuil pp124 offre un raffinement abondant et des solutions pensées dans leurs moindres détails.

Bois frêne ou chêne

Cordage La drisse de drapeau est disponible en nature ou en noir. Elle est fabriquée à partir de jute et possède un noyau en nylon à haute résistance pour une résistance optimale recouvert d'une gaine de protection en jute tissé. Afin d'optimiser la rigidité, la ligne de drapeau est étirée avant d'être appliquée sur le fauteuil. Les clips reliant la drisse du drapeau existent en inox, laiton ou noir.
Coussins Les coussins d'assise et de nuque sont en tissu ou en cuir


pp124
à partir de 6749 €

repose-pieds pp120
Chêne
à partir de 2640 €

repose-pieds pp120
Frêne
à partir de 2730 €

échantillons gratuits (contre caution)
95 €

chêne savonné

chêne huilé blanchi

chêne huilé

chêne
peint en noir (grain visible)

frêne savonné

frêne huilé blanchi

tissus catégorie de prix standard 

90% laine, 10% nylon
Résistance à l'abrasion 100 000

100% laine 

Résistance à l'abrasion 45 000

100% laine
Résistance à l'abrasion 45 000

70% laine / 30% viscose
Résistance à l'abrasion 100 000

92% laine / 8% nylon
Résistance à l'abrasion 100 000

100% laine
Résistance à l'abrasion 45 000

tissu Tonus 4 – Kvadrat
47 COULEURS

90% laine / 10% helanca
Résistance à l'abrasion 100 000

tissus catégorie de prix standard exclusive

90% laine vierge, 10% nylon
Résistance à l'abrasion 100 000

92% laine / 8% nylon
Résistance à l'abrasion 60 000

58% laine / 25% viscose / autres
Résistance à l'abrasion 50 000

90% laine / 10% nylon
Résistance à l'abrasion 80 000

90% laine / 10% nylon
Résistance à l'abrasion 100 000

94% laine vierge, 6% nylon
Résistance à l'abrasion 100 000

cuirs catégorie de prix standard

Hans J. Wegner

Prolixe créateur de mobilier, Hans Wegner est un des pères fondateurs du design scandinave. Né en 1914 à Tønder, au Danemark, ce fils de cordonnier achève son apprentissage d'ébéniste à 17 ans avec H.F. Stahlberg, sous la houlette duquel il fait ses premières expériences formelles avec le bois, avant de partir à Copenhague à 20 ans pour suivre le cursus de l'école des Arts et Métiers de 1936 à 1938 qui lui permet de s'installer comme architecte.

C'est en tant qu'architecte que le jeune Hans J. Wegner rejoint Arne Jacobsen et Erik Møller à Århus. Avec eux, il travaille sur la conception de meubles pour la salle de réception du nouvel hôtel de ville de Århus, en 1940. Au cours de cette même année, Wegner commence à collaborer avec le maître ébéniste Johannes Hansen, qui par sa technique joua un rôle considérable dans le développement du mobilier danois. 

Hans J. Wegner créa son propre bureau d'études en 1943. En 1944, il conçut son premier "siège chinois"' en s'inspirant de portraits de marchands danois assis dans des chaises Ming. L'une de ces chaises, surnommée "Wishbone Chair" (CH24), conçue en 1949, connut un tel succès qu'elle est fabriquée sans discontinuité depuis 1950 par Carl Hansen & Son, à Odense.

Hans J. Wegner est considéré comme l'un des designers de meubles danois les plus créatifs et les plus productifs. Il a été récompensé par presque tous les prix de design existants, comme le prix Lunning, le Grand Prix de la Triennale de Milan, la médaille prince Eugen de Suède et la médaille d'Eckersberg danoise. Nombre de grands musées du monde lui rendent hommage, comme le Museum of Modern Art de New York et le Die Neue Sammlung de Munich, en présentant ses meubles dans leurs collections permanentes.

Hans J. Wegner est mort au Danemark en Janvier 2007.

S'il fallait résumer sa vie et son oeuvre et trois points, nous dirions :

- il fut ébéniste autant que designer et maîtrisait parfaitement les techniques de travail du bois

- il sut apporter une tendresse et une douceur naturelle au fonctionnalisme 

- il fut un maître de l'assise et créa plus de 400 chaises et fauteuils.