Magazine Table

 

design Jens Risom, 1949

La Magazine Table a été dessinée par le danois Jens Risom en 1949. Cette table d'appoint placage chêne et hêtre est un modèle de design, à la fois épuré et fonctionnel. Elle trouvera sa place près d'un canapé ou d'un fauteuil, dans un salon ou un coin lecture. Son espace de rangement intégré sera parfait pour disposer journaux et magazines – d'où son nom : Magazine Table. Elle est disponible en 2 finitions : chêne vernis et chêne peint en noir.

Matériaux placage hêtre et chêne
Dimensions L40,5 x P47 x H57,5 cm

chêne peint en noir
556 €

chêne vernis
584 €

Jens Risom

"Un bon design est un design qui se marie parfaitement avec d'autres créations tout aussi bonnes."

Jens Risom


Jens Risom (1916 - 2016) fut un personnage clé du mouvement moderniste danois, considéré comme le premier designer à avoir introduit un sens esthétique scandinave et mis l'accent sur le fonctionnalisme en Amérique.

Après avoir étudié le design à l’école des arts et du design de Copenhague, Risom a suivi une formation avec Kaare Klint, qui a dirigé l’école du meuble de l’Académie royale des beaux-arts du Danemark. Une opportunité que Risom a partagée aux côtés de Hans J. Wegner et Børge Mogensen.

Des années plus tard, une rencontre fortuite avec le consulat des États-Unis à Copenhague a changé sa vie pour toujours. Risom montra au diplomate ses dessins. Ce dernier déclara : "Vous devriez sérieusement envisager de vous rendre en Amérique. Nous n’avons aucun meuble comme celui-ci. Je pense que tu vas très bien."

Peu de temps après, à l'âge de 26 ans, Risom a déménagé en Amérique et s'est ensuite fait connaître grâce à son approche élégante des conceptions intemporelles et fonctionnelles et à son intérêt pour les matériaux naturels.

"L'oppostion confort / fonctionnalité des meubles peut être rapidement résolu. Un canapé bien conçu règle la question en l'essayant une seule fois."

Comme beaucoup des designers qui ont incorporé un sens global de l'esthétique dans leur travail, Risom a interprété le design scandinave dans un contexte américain, comme le montre le fauteuil A-Chair inspiré par un sens du style et de la confiance new-yorkais. De même, la Spanish chair de Mogensen pour le marché danois et international était imprégnée d’influences andalouses. Et le fauteuil à bascule J16 de Wegner s’inspire des meubles traditionnels Windsor et Shaker.

Parmi les temps forts de la carrière de Risom, on peut citer son apparition dans le numéro du mois de juillet 1961 du magazine Playboy dans une double page intitulée « Designs for Living ». Risom a été choisi avec George Nelson, Eero Saarinen, Harry Bertoia, Charles Eames et Edward Wormley comme les designers qui ont "révolutionné le meuble en Amérique".

"En jugeant les meubles, les apparences ne sont généralement pas concluantes. Par exemple, lorsque vous choisissez une chaise, faites-le en vous asseyant.”

De nombreuses pièces de Risom apparaissent comme des classiques modernes dans les plus grands musées du design, comme le Musée d’art moderne de New York / MoMa et le Cooper-Hewitt National Design Museum, entre autres.

En 1966, Risom a reçu la prestigieuse croix de chevalier danoise de la reine Margrethe du Danemark.

Risom est décédé en 2016 peu après avoir fêté ses 100 ans.