House of Finn Juhl

Série FJ53, fauteuil et canapé deux places 


design Finn Juhl, 1953

Lorsque la veuve de Finn Juhl, Hanne Wilhem Hansen, a accordé les droits exclusifs sur ses créations à House of Finn Juhl, une seule exception fut faite – la série FJ 53, alors produite par un fabricant japonais. Ce partenariat ayant pris fin, House of Finn Juhl peut la relancer dans une finition plus exclusive que jamais. 

Le FJ 53 est un meuble extravagant, qui allie la légèreté d'une chaise en bois à un confortable corps rembourré. Séparer visuellement éléments porteurs et portés est un principe stylistique de Finn Juhl, qu’il appliqua ici de manière assez sophistiquée : les pieds arrière montent du sol, puis changent de direction pour se muer en accoudoirs de forme organique, presque animale, qui semblent s'enrouler autour du rembourrage pour finir en une surface plane suppliant d'être touchée. Les transitions délicates des éléments arrondis aux éléments pointus stimulent les sens en magnifiant le grain du bois.

La série 53, conçue pour le maître menuisier Niels Vodder, a toujours figurée parmi les pièces les plus populaires et recherchées de Finn Juhl. Elle était à l'origine produite en teck et en palissandre, qui ne sont plus disponibles. Aujourd'hui, les versions vintage se vendent à des prix exceptionnellement élevés dans les enchères du monde entier.

House of Finn Juhl propose le fauteuil et le canapé 2 places en noyer américain et en chêne européen. Le cadre en bois est fabriqué au Japon. Le revêtement en tissu ou en cuir est réalisé à la main à Ringkøbing, au Danemark. Le fauteuil est proposé avec un coussin en option, qui n'avait jusqu'à présent été vu que dans la belle aquarelle de Finn Juhl de 1953. On ne sait pas pourquoi ce coussin n'avait pas encore vu le jour, mais il complète parfaitement le fauteuil et peut être recouvert dans une couleur différente du fauteuil.

Le fauteuil et le canapé sont spacieux et accueillants, tout en étant légers visuellement et beaux sous tous les angles. Ils pourront être installés aussi bien dans des résidences privées que dans des hôtels ou des entreprises.

Fauteuil L71 x P77,5 x H73 cm

Canapé 2 places L124 x P77.5 x H73 cm

Matériaux noyer huilé, chêne huilé ou chêne naturel

Coussin d’assise optionnel


Fauteuil 53

à partir de 5495 €

Canapé 53

à partir de 7995 €

> explorer les tissus et cuirs

chêne savonné

chêne huilé blanchi

chêne huilé

chêne vernis 

noyer vernis 

noyer huilé

Finn Juhl

Adolescent, Finn Juhl (1912-1989) voulait devenir historien de l'art après s'être passionné pour les beaux arts dès l’enfance. Son père l'en empêcha et il entreprit des études d'architecte. Plus tard, une fois sa renommée de designer de meuble acquise, il parlera de lui-même comme d'un autodidacte, en référence certainement à cette vocation contrariée qui l'obligea à cheminer intellectuellement de manière solitaire. Son style très singulier doit  beaucoup à cette trajectoire non linéaire, avec une interprétation très peu académique de l'art visible dans son travail. Finn Juhl démarra ses études en 1930, une époque clef qui vit la naissance du design et du mobilier moderne.

Ses bureaux ultramodernes, au centre de Copenhague, accueillaient ses visiteurs avec un immense poisson en papier japonais, symbole de l'imagination. Et plutôt que d'aborder la conception de meubles sous un angle fonctionnel, à la manière classique, Finn Juhl abordait son travail à la manière d'un sculpteur. Il cherchait la beauté du volume et de la forme, la vie et l'expressivité. Une approche qui, dans les années 1940 et 1950, était totalement inédite. Pour Finn Juhl, il était évident qu'un meuble ne pouvait se limiter à une fonction, mais devait également exprimer une sensibilité artistique.

S’il reste mondialement célèbre pour son mobilier, Finn Juhl a aussi réalisé plusieurs projets d’architecture intérieure et quelques produits industriels, dont des machines à écrire IBM. Il connut son plus grand succès commercial avec la société Baker, aux Etats-Unis, qui lui permit de produire en grande série plusieurs pièces de mobilier.

En tant qu’architecte, il est connu pour l’aménagement intérieur du Conseil des Nations Unies à New York.