-15% sur de nombreux produits avec DESIGN15

Lors de l'achat, les clients recevront un verre soufflé à la bouche fabriqué par le verrier Mikkel Yerst. Les 250 premiers fauteuil vendus sont numérotés et accompagnés d’une bouteille gratuite d'un whisky single malt fumé à la tourbe exceptionnel, en édition limitée, vieilli dans un fût de vin Amarone par la distillerie danoise primée Stauning Whisky.

The Whiskey Chair

Finn Juhl, 1948

Le Fauteuil Whisky a été présenté à l'exposition de la Guilde des ébénistes de 1948, dans le cadre de l’exposition- concept de Finn Juhl "Le salon d'un collectionneur d'art", mais n'a jamais été mis en production : esprit libre s’il en est, Finn Juhl n’avait pas peur de rester seul et ne se souciait guère des critiques qui jugeaient ses créations trop extravagantes.

La chaise Whisky n'est pas seulement extravagante, elle est aussi ludique et provocante – particulièrement dans l’atmosphère très politiquement correcte de la social-démocratie danoise des années 40. L'accoudoir droit se déplie organiquement vers la fin, laissant place à un plateau en laiton en forme de demi-lune fait à la main. Le plateau peut se déplier en un cercle complet où un trou dans la surface en laiton est façonné pour contenir un verre.

Le dessin original à l'aquarelle de Finn Juhl de 1948 montre comment deux chaises s'emboîtent parfaitement, car les accoudoirs droit et gauche sont asymétriques. La chaise Whisky est extrêmement confortable et vous invite à partager un moment privilégié d'immersion et de plaisir.

 "Pour nous, c'est tout simplement extraordinaire que Finn Juhl ait conçu une chaise qui incorpore un verre de whisky de cette manière. D'une certaine manière, cela vous dit tout ce que vous devez savoir sur lui. Il a conçu librement, sans s’encombrer trop de la dimension commerciale. Cependant, ses conceptions étaient toujours fonctionnellement justifiées. Ses pièces étaient souvent exclusives et certainement pas à la portée de tout le monde. Pour cette raison, la Chaise Whisky n'a jamais été mise en production du vivant de Finn Juhl, mais est restée simplement un commentaire à l’austère social-démocratie danoise de la fin des années 40, qui ne permettait pas ce type d'extravagance." (Hans Henrik Sørensen, fondateur et copropriétaire de House of Finn Juhl).

Matériaux noyer, laiton et verre soufflé
Revêtement tissu ou cuir

Dimensions H95 x L79 x P85 cm – Hauteur d'assise 35,5 cm

Fauteuil Whisky
à partir de 9960 €

caution pour échantillon gratuit
95 €

> explorer les tissus et cuirs

Finn Juhl

Adolescent, Finn Juhl (1912-1989) voulait devenir historien de l'art après s'être passionné pour les beaux arts dès l’enfance. Son père l'en empêcha et il entreprit des études d'architecte. Plus tard, une fois sa renommée de designer de meuble acquise, il parlera de lui-même comme d'un autodidacte, en référence certainement à cette vocation contrariée qui l'obligea à cheminer intellectuellement de manière solitaire. Son style très singulier doit  beaucoup à cette trajectoire non linéaire, avec une interprétation très peu académique de l'art visible dans son travail. Finn Juhl démarra ses études en 1930, une époque clef qui vit la naissance du design et du mobilier moderne.

Ses bureaux ultramodernes, au centre de Copenhague, accueillaient ses visiteurs avec un immense poisson en papier japonais, symbole de l'imagination. Et plutôt que d'aborder la conception de meubles sous un angle fonctionnel, à la manière classique, Finn Juhl abordait son travail à la manière d'un sculpteur. Il cherchait la beauté du volume et de la forme, la vie et l'expressivité. Une approche qui, dans les années 1940 et 1950, était totalement inédite. Pour Finn Juhl, il était évident qu'un meuble ne pouvait se limiter à une fonction, mais devait également exprimer une sensibilité artistique.

S’il reste mondialement célèbre pour son mobilier, Finn Juhl a aussi réalisé plusieurs projets d’architecture intérieure et quelques produits industriels, dont des machines à écrire IBM. Il connut son plus grand succès commercial avec la société Baker, aux Etats-Unis, qui lui permit de produire en grande série plusieurs pièces de mobilier.

En tant qu’architecte, il est connu pour l’aménagement intérieur du Conseil des Nations Unies à New York.