Fauteuil Grasshopper

design Finn Juhl, 1938

Le Fauteuil Grasshopper a été conçu par Finn Juhl en 1938 et exposé sur le stand de Niels Vodder à l'exposition de la guilde. Deux fauteuils étaient exposés à côté d'une table de bar mobile, avec des illustrations de savoureux cocktails accrochés au mur. C'était une exposition audacieuse et même extravagante si on la compare aux lourds meubles traditionnels présentés à l'époque. Les personnes visitant la foire n'ont ni aimé, ni compris l'exposition : pour aider Niels Vodder à limiter les pertes, Finn Juhl acheta les deux fauteuils qu'il avait conçus. Ces deux exemplaires de Grasshopper de 1938 furent les seuls à voir le jour. Jusqu'à ce qu'House of Finn Juhl s'y intéresse.


Le Grasshopper fut l'une des premières tentatives de Finn Juhl d'exprimer sa liberté artistique sous forme de meubles. Le fauteuil marque également le premier d'une longue lignée de designs révolutionnaires, qui feront de Finn Juhl l'un des plus grands designers de tous les temps.

 Contrairement à ses collègues de l'époque, Finn Juhl, architecte de formation, n'était ni ébéniste ni concepteur de meubles. Paradoxalement, c'est ce manque de connaissances techniques qui le rendait plus libre en affranchissant son imagination des inhibitions techniques : charge à son maître ébéniste Niels Vodder de réussir à traduire – ou pas – les dessins rudimentaires de Finn Juhl en objets physiques. Ainsi fut conçu le Grasshopper qui, malgré son apparente simplicité, est extrêmement difficile à construire en raison de ses angles délicats, de ses joints et de ses formes complexes.

 

Hans Henrik Sørensen, co-fondateur de House of Finn Juhl, exprime ses réflexions sur le fauteuil :

 "Depuis que j'ai acheté le livre "Håndværket viser vejen" (The Craftsmanship Leads the Way) à l'adolescence, dans lequel le Grasshopper était représenté, j'ai toujours été fasciné par ce fauteuil si expressif. Lorsque nous avons obtenu le droit exclusif de produire les meubles de Finn Juhl, en 2001, il me semblait naturel que ce meuble soit ramené à la vie à un moment donné. Malgré les croquis originaux de Finn Juhl, il aurait fallu près de 20 ans avant que nous réussissions à produire le Grasshopper comme prévu. L'an dernier, nous avons eu la chance de pouvoir mesurer l'un des deux exemplaires d'origine. Nous sommes tellement reconnaissants d'avoir finalement réussi à fabriquer ce fauteuil - que nous percevons comme le Saint Graal de Finn Juhl. Le Grasshopper vous donne l'impression de quelque chose de puissant et élastique. Il suffit de voir comment chaque partie joue avec la forme et le profil – le rond et le concave qui se rencontrent en douceur dans un joint délicat ".

 

Le Grasshopper a déjà atteint le statut d'icône via de nombreuses illustrations dans la littérature sur le design. Les deux seuls exemplaires existants sont perçus comme faisant partie des objets de collection les plus prisés dans l'histoire du mobilier danois. En novembre 2018, l'un des deux Grasshoppers originels a été vendu aux enchères pour 319 000 € chez Artcurial, à Paris. Chaque Grasshopper est numéroté.

Dimensions 101 x 87 x H93 cm, hauteur d'assise 34 cm

Matériaux base chêne ou noyer, revêtement tissu ou cuir

Fauteuil Grasshopper

à partir de 11 219 €

échantillons gratuits (contre caution)
95 €

chêne savonné

chêne huilé blanchi

chêne huilé

chêne vernis

noyer vernis

noyer huilé

> explorer les tissus et cuirs

NB : Le fauteuil Grasshopper n’est pas disponible en cuir Prestige (catégorie 1)

exemples

cuir Vegetal nature + chêne

cuir Elegance walnut + noyer

Finn Juhl

Adolescent, Finn Juhl (1912-1989) voulait devenir historien de l'art après s'être passionné pour les beaux arts dès l’enfance. Son père l'en empêcha et il entreprit des études d'architecte. Plus tard, une fois sa renommée de designer de meuble acquise, il parlera de lui-même comme d'un autodidacte, en référence certainement à cette vocation contrariée qui l'obligea à cheminer intellectuellement de manière solitaire. Son style très singulier doit  beaucoup à cette trajectoire non linéaire, avec une interprétation très peu académique de l'art visible dans son travail. Finn Juhl démarra ses études en 1930, une époque clef qui vit la naissance du design et du mobilier moderne.

Ses bureaux ultramodernes, au centre de Copenhague, accueillaient ses visiteurs avec un immense poisson en papier japonais, symbole de l'imagination. Et plutôt que d'aborder la conception de meubles sous un angle fonctionnel, à la manière classique, Finn Juhl abordait son travail à la manière d'un sculpteur. Il cherchait la beauté du volume et de la forme, la vie et l'expressivité. Une approche qui, dans les années 1940 et 1950, était totalement inédite. Pour Finn Juhl, il était évident qu'un meuble ne pouvait se limiter à une fonction, mais devait également exprimer une sensibilité artistique.

S’il reste mondialement célèbre pour son mobilier, Finn Juhl a aussi réalisé plusieurs projets d’architecture intérieure et quelques produits industriels, dont des machines à écrire IBM. Il connut son plus grand succès commercial avec la société Baker, aux Etats-Unis, qui lui permit de produire en grande série plusieurs pièces de mobilier.

En tant qu’architecte, il est connu pour l’aménagement intérieur du Conseil des Nations Unies à New York.