le logo Marimekko logo, né en 1954
L'expansion mondiale de Marimekko a battu son plein au cours des années 2010. Le nombre de magasins Marimekko hors de la Finlande fut plus que doublé – avec notamment des flagship stores à New York et Sydney, tandis que plusieurs nouveaux marchés s'ouvraient en Asie.
 
Marimekko fut mis en avant sur la scène internationale en tant que marque de mode, avec des défilés aux fashion weeks de Tokyo, New York, Stockholm et Copenhague. Avec, en point d'orgue, une remarquable et remarquée collaboration avec le célèbre Jin Xing Dance Theatre au People's Park de Shanghai, en 2012.
 
Signalons, parmi les nouveaux créateurs recrutés par Marimekko, Satu Maaranen et Teemu Muurimäki qui célébrèrent le 50ème anniversaire du motif Unikko à travers une série de robes qui furent largement présentées dans les magazines de mode internationaux.
 
De nouveaux produits ont été ajoutés à la collection maison, comme les verres Sukat makkaralla (chaussettes tirebouchonnées) de Anu Penttinen, les couverts Konkkaronkka (bouquet) de Mari Isopahkala, le bougeoir Hehkuva (embrasé) et la lampe Valoisa (lumineux) de Harri Koskinen. Les artistes Astrid Sylwan, Paavo Halonen et Kustaa Saksi firent leur début en tant que designer textile pour Marimekko au début des années 2010.
 
Des collaborations avec deux marques internationalement connues, Converse et Banana Republic, augmentèrent la visibilité globale de la marque. En 2012, Marimekko commença un nouveau partenariat avec la compagnie aérienne Finnair : deux avions long courriers aux fuselages décorés du motif Unikko, ainsi que l'équipement textile et vaisselle signé Marimekko pour la totalité des vols de la compagnie. 
 
La capacité de production de l'usine textile d'Helsinki fut triplée en 2011 grâce à l'acquisition d'une nouvelle imprimante rotative.
 
En 2015, Tiina Alahuhta-Kasko et Mika Ihamuotila organisèrent un co-direction de l'entreprise : Tiina comme PDG de la société, Mika comme directeur exécutif du conseil d'administration.
Les années 2000 furent marquées par une vogue mondiale autour du motif Unikko, qui provoqua un regain d'intérêt pour nombre d'autres motifs dessinés par Maija Isola.
 
Des concours de design organisés en 2003 et 2006 permirent à Marimekko d'intégrer plusieurs jeunes dessinateurs, comme Maija Louekari, Aino-Maija Metsola et Jenni Tuominen. La décennie vit naître nombre de nouveaux classiques Marimekko, comme Lumimarja (blaie Symphorine) de Erja Hirvi, Juhannustaika (magie du solstice d’été) de Aino-Maija Metsola et Bottna (le fond du lac) d'Anna Danielsson.
 
La vaisselle Oiva (superbe), dessinée en 2009 par Sami Ruotsalainen, connut un succès immédiat. Les premiers motifs ornant cette collection de procelaine furent dessinés par Maija Louekari.
 
L'usine d'impression de Marimekko fut modernisée grâce à l'acquisition d'une nouvelle machine d'impression à plat et d'un équipement numérique.
 
Mika Ihamuotila devint propriétaire majoritaire de Marimekko en 2007, puis PDG en février 2008 avec l'ambition d'ouvrir encore plus Marimekko à l’international.
En 1991, Kirsti Paakkanen, directrice d'une agence de communication, prit la tête de Marimekko. L'entreprise était à nouveau dirigée par une femme forte qui replaça le design au centre. Elle initia immédiatement une nouvelle phase de croissance. 
 
Marimekko modernisa son image, et Kirsti embaucha de nouveaux créateurs de mode comme Jaana Parkkila et Jukka Rintala. Marimekko attira de plus en plus de jeunes designers, parmi lesquels Mika Piirainen et Erja Hirvi. Le motif Lisko (lézard) d'Antti Eklund fut l'un des grands succès de la période.
 
L’autre succès immédiat fut la nouvelle ligne de vêtements d'affaires. Kirsti avait compris que les femmes d'affaire manquaient de tenues élégantes et recruta le designer Ritva Falla pour les créer.
Personne ne parvint à remplacer la visionnaire Armi Ratia et les années 80 furent marquées par l’incertitude. En 1985, les héritiers d'Armi vendirent Marimekko au groupe Amer, un conglomérat finlandais.
 
Fujiwo Ishimoto conçut de magnifiques tissus, parmi lesquelles Maisema (paysage) et Iso karhu (Grand Ours). Marja Suna – dernière designer engagée par Armi à la fin des années 70 – réalisa les premiers vêtements Marimekko en maille. Ses coupes amples rencontrèrent un grand succès.
 
Les années 1980 virent également apparaître un des plus célèbres produits sous licence, le bougeoir Kivi (pierre) d'Iittala, dessiné par Heikki Orvola.
 
Le bâtiment de l'usine d'Helsinki fut agrandi en 1983 et le siège de Marimekko installé sous le même toit que l’imprimerie.

les années 70

Les années 60 débutèrent en fanfare grâce à Jacqueline Kennedy, qui acheta 7 robes Marimekko et en vêtit une en couverture de « Sports illustrated », en 1960.
 
Marimekko devint un véritable phénomène de société et un style de vie à la réputation internationale. L'entreprise grandit rapidement et sa gamme de produits s'élargit, incluant accessoires et objets pour la maison. Armi Ratia bâtit une utopie appelée Marikylä (le village Marimekko), où le personnel pouvait loger et les créateurs se réunir pour inventer le mode de vie Marimekko et les nouveaux design Marimekko.
 
Parmi les nouveaux talents, citons Annika Rimala qui fit entrer Marimekko dans la culture populaire. Les robes qu'elle dessinait étaient régulièrement présentées dans des magazines de mode internationaux. Elle créa aussi beaucoup de motifs emblématiques de Marimekko, comme Puketti (bouquet), Keidas (oasis) et Tarha (jardin). En 1968, inspirée par la nouvelle mode du denim, Annika crée la première collection Marimekko en jersey de coton, Tasaraita (rayures égales). Autre créatrice influente de l'époque: Liisa Suvanto, aux modèles audacieux en lainages tissés à la main.
 
Dans les années 60, Maija Isola créa plusieurs de ses motifs les plus célèbres, comme Lokki (mouette) et Kaivo (bien) – c'est notamment en 1964 qu'elle dessina le plus célèbre de tous, Unikko (coquelicot), pour protester contre Armi Ratia qui venait d'affirmer que Marimekko n'imprimerait jamais de tissus fleuris traditionnels.
Inhabituels et provoquants, les tissus Printex suscitèrent l'admiration, mais peu de vente – que faire ?
 
La solution d'Armi : un défilé plein de grâce, de couleurs et de motifs audacieux ! Les vêtements dessinés par la créatrice réputée Riitta Immonen s'arrachèrent littéralement sur place. La marque Marimekko – qui signifie la "robe de Marie" – fut enregistrée 5 jours plus tard, le 25 mai 1951. L’année suivante, Marimekko ouvrit son premier magasin à Helsinki.
 
Vuokko Eskolin-Nurmesniemia rejoignit Marimekko en 1953 pour créer vêtements et motifs. Ce qu'elle fit pour les Finlandaises peut être comparé à ce que fit Coco Chanel pour les Françaises : les libérer vestiairement. En plus de ses robes amples aux lignes radicales, Vuokko dessina un des classiques les plus indémodables de Marimekko : la chemise unisexe Jokapoika ("tous les garçons") et sa rayure irrégulière Piccolo.
 
Maija Isola continua à créer des motifs devenus iconiques, comme Kivet (pierres) et beaucoup d’autres.
 
Le logo Marimekko, inspiré par la simplicité des lettres des machines à écrire Olivetti, est né en 1954. Vers la fin de la décennie, la réputation de Marimekko  commença à traverser les océans : d'abord elle atteignit la Suède puis, bientôt, les États-Unis.
En 1949, Viljo Ratia fonda Printex, une petite entreprise d’impression textile basée à Helsinki. C'est son épouse, Armi Ratia, qui eut l'idée d'en faire une entreprise ambitieuse de design et fabrication textile. Pour ce faire, elle rassembla autour d’elle de jeunes artistes prometteurs et leur demanda de créer de nouveaux motifs, modernes et innovants.
 
Parmi eux la jeune Maija Isola, dont le motif Amfora donna naissance à l’un des premiers textiles imprimés de Printex.
tissu et vaisselle Siirtolapuutarha, de Louekari & Ruotsalainen
vaisselle Oiva / Siirtolapuutarha,
de Sami Ruotsalainen & Maija Louekari
Lumimarja – print design by Erja Hirvi
Kirsti Paakkanen
Maisema - Print design by Fujiwo Ishimoto
Ostjakki - Print design by Fujiwo Ishimoto
Bo Boo, motif de Katsuji Wakisaka
Olkalaukku, dessiné par le fils d'Armi Ratia, Ristomatti
motif de Pentti Rinta
motif Pallo, Annika RImala
Unikko, la fleur rebelle, par Maija Isola, 1964
Tasaraita, des rayures égales symbolisant l'égalité des sexes,
par Annika Rimala
robe et motif d'Annika Rimala.
Armi Ratia vêtue d'une chemise Jokapoika,
dessinée par Vuokko Eskolin-Nurmesniemi
le premier défilé Marimekko à Helsinki, en mai 1951
Armi Ratia, fondatrice de Marimekko
Amfora – Maija Isola, 1949

tout commença en 1949

les années 2000

les années 90

les années 2010

En phase avec l’époque, des vêtements unisex aux motifs plus discrets apparurent dans les collections Marimekko. Pentti Rinta, qui rejoignit l’entreprise à la fin des années 60, dessina des imprimés puissants et colorés pour la marque. Annika Rimala continua à produire des succès tels que le haut Pallo en jersey à pois et ses collections Peltomies (fermiers), qui étaient portées par tous les membres de la famille.
 
La gamme s'élargit avec le lancement des sacs en toile conçus par le fils d'Armi, Ristomatti Ratia. Nombre de ses modèles intemporels sont devenus des best-sellers et des classiques, comme Olkalaukku (sac en bandoulière) et Matkuri (voyageur).
 
Venu du Japon, le designer textile Katsuji Wakisaka entra chez Marimekko en 1968. Durant les années 70, il dessina plusieurs motifs iconiques comme Bo Boo, qui séduisit immédiatement parents et enfants. C'est également au cours des années 1970 qu'arriva son compatriote Fujiwo Ishimoto, auteur de nombreux motifs imprimés.
 
Marimekko ouvrit une nouvelle usine textile à Helsinki en 1973 et acquit sa première machine d'impression à plat. L'usine s’agrandit en 1979, permettant de regrouper toute l'impression textile au même endroit.
 
Les premiers contrats de licence avec des compagnies étrangères furent signés aux Japon et aux États-Unis. Marimekko devint une entreprise ouverte à l'actionnariat public en 1970.
 
Armi Ratia décéda le 3 octobre 1979, laissant le navire sans capitaine.

les années 60

les années 80

les années 1950

histoire de marimekko

moins cher ailleurs ?
nous vous offrons le même prix -5%
 
> écrivez-nous
vêtements, sacs, acces. 
décoration 
luminaires 
mobilier 
offres & déstockage 
pro 
  -16% sur tout Marimekko !