Né à Copenhague, Poul Henningsen avait pour mère la célèbre actrice danoise Agnes Henningsen. Il n’a jamais obtenu son diplôme d’architecte, mais a étudié à l’école technique de Frederiksberg (Danemark) de 1911 à 1914, puis au Technical College de Copenhague (1914-1917).
 
Il a commencé à pratiquer l'architecture traditionnelle fonctionnaliste, mais au fil des ans, ses intérêts professionnels ont évolué pour se concentrer principalement sur l'éclairage, qui est ce qui le rend le plus célèbre. Il a également étendu son domaine d’activité à des domaines d’écriture, devenant journaliste et auteur. Pendant une courte période au début de la Seconde Guerre mondiale, il a été l’architecte en chef des jardins de Tivoli à Copenhague. Mais comme beaucoup d'autres créatifs, il a été contraint de fuir le Danemark pendant l'occupation allemande, puis est rapidement devenu un élément vital de la colonie danoise d'artistes vivant en Suède.
 
Sa longue collaboration avec Louis Poulsen a commencé en 1925 et a duré jusqu'à sa mort. À ce jour, Louis Poulsen bénéficie toujours de son génie. Poul Henningsen était également le premier rédacteur en chef du magazine d'entreprise «NYT». Le PDG de Louis Poulsen à l’époque, Sophus Kaastrup-Olsen, a offert le magazine à PH parce qu’il avait été licencié du journal danois pour lequel il travaillait (ses opinions étaient trop radicales).
 
Le travail de pionnier de Poul Henningsen sur les relations entre les structures lumineuses, les ombres, l’éblouissement et la reproduction des couleurs, comparé au besoin de lumière de l’homme, reste le fondement des théories lumineuses encore pratiquées par Louis Poulsen.

Poul Henningsen

Louis Poulsen et Poul Henningsen ont présenté des lampes à verre coloré dès la fin des années 1920 pour attirer de nouveaux clients. Aujourd’hui comme à l’époque, les variations naturelles des couleurs séduisent par leur chaleur et leur individualité, soulignant la beauté du savoir-faire artisanal. Louis Poulsen est aujourd’hui heureux de proposer cette palette de couleurs pour la très populaire et polyvalente lampe de table PH 3/2. « Le verre ambré accentue la forme organique de l’abat-jour. Et comme le verre de chaque lampe est réalisé individuellement, chacun d’eux est légèrement différent des autres », indique Rasmus Markholt, directeur Produit et Design chez Louis Poulsen. « La palette de couleurs reflète le désir croissant de faire entrer des tons métalliques chauds, comme l’or et le laiton, dans les intérieurs contemporains. »
 
La combinaison de la teinte ambrée, de la surface polie à l'extérieur et sablée à l'intérieur des abat-jour crée une lumière douce et répartie de manière uniforme. En plus de réfléchir la lumière vers le bas et vers l’extérieur, l’abat-jour en verre permet également un éclairage vers le haut, contribuant ainsi à l’éclairage général de la pièce. La teinte qui en résulte crée une ambiance chaude et accueillante, et un sentiment d’intimité rappelant les bougies.
 
Même éteinte, la lampe continue à jouer un rôle dynamique dans son environnement, car sa surface reflète ce qui l’entoure. Sa taille compacte en fait le modèle idéal pour être installée sur une table d’appoint, un rebord de fenêtre, une table de nuit ou un bureau. La lampe de table PH 3/2 est dotée du légendaire ensemble abat-jour de Poul Henningsen, mis au point en 1926. La première lampe de table PH a été achevée au début de l’année 1927. Elle était présentée comme une alternative aux suspensions basses.
 
Le support de la nouvelle édition spéciale de la lampe de table PH 3/2 est basé sur celui de la lampe de table PH de 1927. Comme toutes les pièces métalliques de la lampe, le support présente une surface légèrement brossée, les fines lignes de brossage suivant les contours et la forme de la lampe. Le laiton n’est pas traité, de façon à permettre l’apparition d’une belle patine avec le temps, à moins de le polir. L’interrupteur de l’édition limitée de la lampe de table PH 3/2 est quasiment identique à celui des modèles de 1927. Également réalisé en laiton brossé, il se trouve sur le pied, à proximité de la base. Les initiales de Poul Henningsen sont joliment gravées sous l’interrupteur.
 
Dimensions Ø29,7 x H47,2 cm
Matériaux Laiton brossé non traité (la surface se patine avec le temps si elle n'est pas polie). Verre soufflé italien de couleur ambre, poli à l'extérieur et sablé à l'intérieur
Câble câble textile marron, 2 m. Interrupteur sur le câble
Poids 2,7 kg
Source lumineuse 1 x E14
Classe Indice de protection IP20. Classe électrique II.

Louis Poulsen

 

lampe de table PH 3/2 ambre

édition limitée 1er octobre – 31 décembre

 

  design Poul Henningsen, 1927

décoration 
offres & déstockage 
vêtements, sacs, acces. 
luminaires 
mobilier 
pro