Gubi X Scandinavia Design

Bohemian 72
fauteuil, canapé, ottoman et lampe à poser

design Gabriella Crespi, 1972

La collection Bohemian 72 rassemble l'intérêt de Gabriella Crespi pour les matériaux naturels, sa fascination pour les formes sculpturales empilées et sa curiosité pour les cultures et les philosophies orientales, aiguisée au fil des années de voyage. De son vivant, ces pièces exclusives n'étaient produites que pour des clients privés, mais aujourd'hui, 50 ans après leur conception et l'année où Crespi aurait eu 100 ans, Gubi a travaillé à partir des dessins originaux de la designer pour apporter une extraordinaire collection de meubles emblématiques en production pour la première fois. Élégante, flexible et raffinée, la collection est le summum du style de vie lounge bohème de la jet-set.

« Je voulais créer la maison du soleil. Je n'ai pas pu m'empêcher de le faire avec du rotin et du bambou, des matières que j'affectionne beaucoup et qui allient force et souplesse, chaleur des tons doux et capacité à être traversé par la lumière. De très longs rayons donnent une impression d'infini et d'indéterminé tout comme les fourrés de canne qui s'élèvent vers le ciel le font dans la nature. » - Gabriella Crespi

Composée d'un fauteuil lounge, d'un canapé trois places, d'un pouf et d'une lampe à poser - tous fabriqués en rotin - la collection Bohemian 72 incarne l'objectif de Crespi tout au long de sa carrière de créer des meubles qui unissent harmonieusement la vie intérieure et extérieure. Elle n'a jamais permis aux rideaux ou aux écrans de bloquer le flux naturel de lumière ou d'air et avait ce que sa fille a décrit comme "un sentiment profond pour l'énergie cosmique de la nature".

Crespi a conçu les quatre pièces au printemps 1972, depuis la terrasse de sa maison à Milan. Attirée par le rotin pour sa solidité et sa versatilité, elle a conçu ces pièces à une époque où ce matériau était très en vogue dans les milieux mondains où elle évoluait, considéré comme le summum de la sophistication intérieure. Cependant, sa décision d'utiliser des couches répétées de rotin enroulées verticalement était inhabituelle pour l'époque et se traduit par une approche distinctive et très luxueuse du mobilier de salon qui s'est avérée réellement intemporelle. L'objectif de Crespi était de créer une collection de mobilier en rotin flexible qui marcherait aussi bien en ville qu'à la campagne, au bord de la mer ou en haut d'un versant de montagne, brisant les distinctions entre intérieur et extérieur où qu'il soit placé.

Recréer les dessins originaux de Crespi exige un haut niveau de savoir-faire, car les cannes de rotin doivent être cuites à la vapeur puis pliées à la main autour d'une matrice, spécialement conçue aux dimensions de ses dessins. Parce qu'il s'agit d'un matériau naturel, la standardisation du rotin est un processus complexe, et la couleur, la texture et la dimension diffèrent d'une vigne à l'autre, introduisant un autre niveau de compétence dans le processus de production.

Dans les quatre produits, les cannes et les bandes de rotin courbé sont teintées de couleur antique et finies avec un revêtement brillant pour assurer une apparence uniforme et une texture naturelle riche et chaleureuse. Des couches de canne forment les bases de la chaise longue, du canapé et du pouf. La lampe à poser a un abat-jour formé d'un arrangement vertical de bandes de rotin, avec des détails en laiton. Le motif des bandes permet à la lampe de projeter un jeu d'ombre et de lumière magnifiquement délicat sur le sol qui l'entoure, évoquant une atmosphère de chaleur rustique et de sophistication bohème. Chaque pièce de la collection peut se tenir fièrement seule ou assortie comme un ensemble.

Chaque assise est surmonté d'un coussin généreusement dodu qui épouse parfaitement le contour de la structure en rotin, d'après les dessins originaux de Crespi. De forme élégante mais extrêmement doux, ils introduisent un niveau de confort d’exception dans la collection, rehaussé par le dossier du fauteuil lounge qui est incliné à 115°.

La construction en rotin signifie que la collection Bohemian 72 est aussi à l'aise à l'intérieur, sur une terrasse couverte, ou à l'extérieur pour profiter au maximum d'un après-midi ensoleillé. Des tissus adaptés outdoor sont également disponibles pour cette collection.

Matériaux Lampe à poser rotin, détail en laiton Ottoman / Fauteuil / Canapé rotin, mousse, ouate
Dimensions Lampe à poser Ø45 x H45 cm Ottoman 70 x 70 x H43 cm

Fauteuil 105 x 70 x H90 cm – hauteur d’assise : 43 cm Canapé 210 x 105 x H90 cm – hauteur d’assise : 43 cm

Source lumineuse E27 (non inclus) Câble 200 cm

ottoman
à partir de 1299 €

fauteuil
à partir de 2299 €

canapé
à partir de 4999 €

> Explorez les Tissus et Cuirs

Exemples :

tissu Lupo Special Diagonal Bouclé 007 (groupe de prix C)

tissu Lupo Special Diagonal Bouclé 007 (groupe de prix C)

tissu Lupo Special Diagonal Bouclé 007 (groupe de prix C)

tissu Chevron Outdoor 034 (groupe de prix D)

tissu Chevron Outdoor 034 (groupe de prix D)

tissu Chevron Outdoor 022 (groupe de prix D)

tissu Chevron Outdoor 002 (groupe de prix D)

tissu Chevron Outdoor 002 (groupe de prix D)

tissu Chevron Outdoor 002 (groupe de prix D)

tissu Chevron Outdoor 008 (groupe de prix D)

tissu Libera 002 (groupe de prix D)

tissu Libera 002 (groupe de prix D)

tissu Flair Special FR 101 (groupe de prix B)

tissu Flair Special FR 101 (groupe de prix B)

tissu Flair Special FR 101 (groupe de prix B)

tissu Linee 1174 (groupe de prix B)

tissu Linee 1174 (groupe de prix B)

tissu Lorkey 40 (groupe de prix B)

tissu Lorkey 40 (groupe de prix B)

tissu Lorkey 40 (groupe de prix B)

lampe à poser
999 €

Gabriella Crespi

L'artiste et designer italienne Gabriella Crespi (1922-2017) a attiré un public dévoué grâce à son répertoire de plus de deux mille pièces, allant de meubles aux bijoux et passant par des sculptures, associé à un style éclectique qui embrasse à la fois l'organique fantaisiste et le formellement géométrique.

Née près de Milan, en Italie, Crespi a passé son enfance en Toscane et dans les Hébrides écossaises, avant de retourner en Italie pour étudier l'art à l'Académie Brera de Milan. En 1944, elle devient l'une des rares femmes à s'inscrire à la faculté d'architecture du Politecnico di Milano.

La collection qui a enflammé sa carrière de designer était la Small Lune Collection, une série de sculptures en acier en forme de lune, qui a attiré l'attention de la Maison Dior. Le motif du croissant réapparaîtra dans ses sculptures et ses conceptions d'éclairage tout au long des années 1960 et 1970 grâce à son attrait pour le symbolisme et la spiritualité.

Elle a souvent cité l'architecte et designer suisse Charles-Édouard "Le Corbusier" Jeanneret et l'architecte américain Frank Lloyd Wright parmi ses influences, même si son travail était moins systématique et son approche plus proche de celle d'un atelier de la Renaissance. 

Crespi commence d’abord par développer des croquis et des modèles en cire pour des collections haut de gamme de meubles, d'éclairage et d'accessoires décoratifs dans sa maison, puis les fait vivre en quantité limitée grâce à son réseau d'artisans italiens qualifiés, utilisant des matériaux nobles et des méthodes fait-main traditionnels.

Dans les années 1960, Crespi s'était associée à la Maison Dior pour concevoir des meubles de maison saisissants. Canalisant l'esprit du design du milieu du siècle et explorant la flexibilité du mobilier moderne, ses créations de cette époque se distinguaient par leurs formes épurées et leurs finitions matérielles somptueuses. Son esthétique était caractérisée par des dualités, associant la fonctionnalité moderniste à un œil pour le baroque, et oscillant entre des lignes épurées et des courbes sensuelles.

Les années 1970 l'ont vue concevoir et développer une série de designs iconiques, notamment son Z Desk et son Z Bar (1972-1975) ; le Cabinet Menhir (1978) ; et la table Ara (1979), mais surtout l'élégante série Plurimo (1970-1982), collection de meubles métamorphiques qu'elle a créés en collaboration avec sa fille Elisabetta - les ajouts ultérieurs à la Plurimo incluent la table Ellisse (1976) et le Bureau Yang Yin (1979). Ces pièces conceptuelles ont expérimenté des formes changeantes pour de multiples usages, incorporant des éléments rétractables ou multifonctionnels - par exemple, le plateau divisé de la table basse dorée pivote pour servir des boissons.

Son amour des contrastes se manifeste également dans ses choix de matériaux. Bien que Crespi ait été attirée par les bois et les métaux précieux tels que le bronze et le laiton, elle a également apprécié l'humilité et la polyvalence du rotin et du bambou. Cette affection correspondait parfaitement aux goûts de la haute société des années 1970, une période où le rotin représentait le summum de la sophistication. Les nombreux meubles en rotin produits par Crespi comprennent la très admirée Rising Sun Collection (1973-1975), qui comprenait des chaises, une table à manger, des plateaux, des paravents, un berceau et la lampe Fungo en forme de champignon (1973).

Crespi s'est faite une place sans effort parmi la royauté européenne et la jet set hollywoodienne, comptant Audrey Hepburn, Gianni Versace et Hubert de Givenchy parmi ses clients et son cercle social. Son glamour indiscutable et son sens du style spontané en ont fait une égérie pour le créateur de mode Valentino. 

Après des décennies de succès, Crespi a abandonné sa carrière et son style de vie au sommet de sa gloire en 1987 pour suivre le gourou Shri Muniraji dans un voyage spirituel dans l'Himalaya. Elle est restée en Inde pendant près de 20 ans et a documenté ses expériences dans le livre « Ricerca di Infinito », publié en 2007 lorsqu'elle est revenue à Milan après qu'un accident l'ait empêché de poursuivre son voyage.

Adoptant un rythme plus lent et une approche plus spirituelle, Crespi a repris sa carrière de designer au cours de la dernière décennie de sa vie. Elle a, par exemple, collaboré avec Stella McCartney sur une collection de bijoux en édition limitée pour une œuvre caritative en 2008. En 2011, un hommage à sa vie artistique a eu lieu à Milan. L'anthologie "Le Signe et l'Esprit" a couvert tous les domaines de la créativité de Crespi à travers ses œuvres d'art uniques, encore jalousement gardées chez des collectionneurs passionnés.

Crespi a créé une archive de ses œuvres en 2012, a contribué à une exposition rétrospective avec Sergio Rossi en 2013 et a conçu New Bronze Age - une série de nouveaux modèles en édition limitée présentés par la Galleria Rita Fancsaly en 2015. The Wave Desk était sa conception finale, avant son décès à Milan le 14 février 2017.