Gubi X Scandinavia Design

Basket
fauteuil et canapés

design Joe Colombo, 1967

Basket est sans doute la collection la plus surprenante de Joe Colombo, connu pour son style futuriste, son amour de la technologie et son affinité pour les matériaux synthétiques, une collection de meubles en rotin au visuel plus traditionnel est plus qu’inattendu. Cependant, si l’on regarde de plus près, les caractéristiques de Colombo deviennent claires : des lignes organiques, une esthétique résolument moderniste et une approche très innovante du matériau choisi.
Comme l’explique Ignazia Favata, ancienne assistante de Colombo et aujourd’hui directrice du Joe Colombo Studio : « La collection Basket donne une nouvelle forme aux matériaux traditionnels, en exploitant une structure innovante qui n’avait jamais été utilisée auparavant pour des produits aussi grands et légers. C’est vraiment excitant de le revoir en production et de voir le travail de Colombo atteindre de nouveaux publics grâce à la collaboration avec Gubi. »

Produite pour la première fois à la fin des années 1960 par le fabricant de meubles en rotin spécialisé Pierantonio Bonacina, qui a confié à Colombo la conception, la collection Basket est relancée par Gubi après des décennies d'arrêt de production. La réédition de Gubi reste fidèle à la vision de Colombo telle que présentée dans ses dessins originaux de 1967, tout en optimisant les proportions pour les besoins ergonomiques d'aujourd'hui.

Le nom «Basket» rend hommage à la technique classique de tissage à la main utilisée dans la vannerie en rotin. La collection comprend un canapé trois places, un canapé deux places et un fauteuil lounge, qui partagent tous la même construction. Remplaçant la coque intérieure en fibre de verre que Colombo utilisait initialement, le noyau de chaque pièce est désormais formé à partir d'une structure en acier plus respectueuse de l'environnement, qui confère résistance et stabilité à la forme unique. Celui-ci est recouvert de rotin tissé à la main, fait de bandes entrelacées et de piquets ovales, une technique qui demande un énorme degré d'habilité et de savoir-faire pour sa création.

La conception démontre un équilibre entre technique et matériau, combinant des méthodes artisanales traditionnelles et l'un des plus anciens matériaux artisanaux connus de l'homme avec la précision usinée innovante de l'acier au carbone - un mélange parfait d'artisanat et d'industriel.

Le cadre est équipé de coussins arrondis sur le siège et le dossier, ainsi que des coussins traversins cylindriques ajoutant une douceur supplémentaire et un effet enveloppant aux côtés de la chaise. Les housses de coussin sont amovibles, offrant la possibilité d'un nettoyage facile.

L'approche de conception de Joe Colombo a toujours été tournée vers l'avenir, choisissant de se concentrer sur l'innovation durable plutôt que sur les tendances éphémères. Son style était généralement façonné par l'expérimentation de matériaux et un accent prononcé sur la fonctionnalité. Colombo a imaginé des meubles qui pouvaient être indépendants de l'architecture qui les entourait - des pièces caméléons qui pouvaient s'adapter à n'importe quel espace, à tout moment. Avec sa matérialité raffinée, son look légèrement rétro et son confort invitant, l'édition Gubi de la collection Basket donne vie à cette vision.

Matériaux structure en acier, extérieur en rotin
Dimensions Fauteuil 89 x 91 x H68 cm Canapé (3 places) 89 x 233 x H68 cm

Versions pré-composées

tissu Mumble vert 40
SOON €

tissu Zero 002
SOON €

tissu Drive 1115
SOON €

tissu Belsuede 133
SOON €

Configurez votre Basket

fauteuil
à partir de SOON €

canapé 2 places
à partir de SOON €

canapé 3 places
à partir de SOON €

Échantillons gratuits (contre caution)
95 €

> Explorez les Tissus et Cuirs

Joe Colombo

Le designer italien Joe Colombo (1930-1971) possédait une vision tournée vers l'avenir de la technologie intelligente et des environnements de vie intégrés, et a ainsi eu un impact révolutionnaire sur le design du milieu du siècle.

Sa carrière diversifiée commença dans le monde des beaux-arts, étudiant la peinture et la sculpture à l'Académie des beaux-arts de Brera dans sa ville natale de Milan. Il fit partie du Movimento Nucleare (mouvement nucléaire) de peintres, fondé par Sergio Dangelo et Enrico Baj, qui, inspirés par l'anxiété croissante internationale à propos de la guerre nucléaire, ont défié les limites de la peinture avec des formes organiques.

Il conçoit son premier projet d'architecture, une copropriété, en 1956, avant de reprendre l'entreprise familiale, qui produit des câbles électriques, en 1959. C'est là qu'il commence à expérimenter de nouvelles technologies de construction et de production, et en 1961, Colombo ouvre son propre studio de design d'intérieur, concevant l'architecture et le mobilier.

Captivé par l'ère atomique, Colombo croyait qu'il pouvait créer l'environnement du futur et que le langage émergent du design d'intérieur qu'il contribuait à façonner se traduirait par des environnements de vie parfaitement intégrés plutôt que par des meubles individuels. Son travail progressif était motivé par le désir de créer des objets indépendants de l'architecture qui les contenait et pouvant s'adapter à n'importe quel espace, maintenant ou à l'avenir.

Compte tenu de son esthétique futuriste, il n'est pas surprenant que Colombo soit étroitement associé au plastique en tant que matériau. Sa chaise Universale (1965) a été la première chaise moulée par injection entièrement en plastique - et l'une des premières chaises en plastique à être disponible dans le commerce. Il s'est également tourné vers les matériaux et les finitions plastiques pour créer des unités autonomes qui fournissaient tous les services d'une pièce – comme sa Mini-cuisine (1963) ; et la Total Furnishing Unit au MoMA (1971) - le tout dans une nacelle modulaire.

C’est avec le nombre extraordinaire de meubles innovants et de conceptions d'unités mobiles multifonctionnelles qu'il a créés tout au long des années 1960 qu'il s'est fait un nom. Par exemple, des conceptions telles que le fauteuil cocooning Elda (1963) en forme de trône garantissaient que le nom de Colombo serait à jamais attaché à l'esthétique de la science-fiction du milieu du siècle. Ses conceptions les plus connues incluent le réveil Optic (1970) et les produits d'éclairage Acrilica (1962), Spider (1965) et Ciclope (1970). 

Aujourd'hui, son travail est conservé dans des collections permanentes et présenté dans des expositions d'institutions telles que le Victoria & Albert Museum and Design Museum de Londres et le Museum of Modern Art de New York. Grâce au Studio Joe Colombo, désormais dirigé par son ancienne assistante, l'architecte Ignazia Favata, son héritage perdure.