Scandinavia Design
Artek, Design Finlandais
Espace Client
Fr
Panier
En

Suspension A333 Turnip (« le navet »)

Alvar Aalto

La suspension A333 a reçu le surnom de navet du fait de sa forme Ă©vocatrice et organique. A la fois simple et sculpturale, la lampe diffuse une lumiĂšre chaleureuse vers le bas et le haut, ainsi qu'une lumiĂšre indirecte qui Ă©claire la lampe elle-mĂȘme. Sa collerette perforĂ©e termine sa silhouette tout en permettant d'Ă©viter l'Ă©blouissement.

 La suspension “Turnip” a Ă©tĂ© crĂ©Ă©e par Aalto pour son bĂątiment National Pensions Institute Ă  Helsinki.

Matériaux Abat-jour en métal peint en blanc, avec anneau de finition en laiton ou en blanc

CĂąble plastique blanc 250 cm Source lumineuse 1 x douille E27

Dimensions Ø25,5 x H20 cm

Blanc / Blanc

Blanc / Laiton

Alvar Aalto

Alvar Aalto (1898-1976) est un architecte, dessinateur, urbaniste et designer finlandais, adepte du fonctionnalisme et de l'architecture organique. Nombre de ses bùtiments s'intÚgrent de façon harmonieuse dans le paysage, avec lequel ils forment un tout architectural.

DĂšs son plus jeune Ăąge, ce fils de gĂ©omĂštre arpenteur manifeste de l’intĂ©rĂȘt et des disposition pour les arts dĂ©coratifs. Il crĂ©a des objets usuels comme le cĂ©lĂšbre vase Aalto et des meubles en bois laminĂ©s et courbĂ©s.

NĂ©anmoins, c’est d’abord en qualitĂ© d’architecte qu’Aalto va s'imposer sur la scĂšne internationale. En 1929, il dessine l’immeuble du journal Turun Sanomat Ă  Turku (son premier bĂątiment fonctionnaliste), et deux ans plus tard participe Ă  la conception de l’exposition du 700e anniversaire de Turku, qui sera son premier projet complet de style moderne prĂ©sentĂ© au public scandinave.

Ces dĂ©buts remarquĂ©s seront suivis par de nombreuses rĂ©alisations architecturales largement saluĂ©es, la bibliothĂšque de Viipuri (maintenant Vyborg en Russie) (1927-1935), le sanatorium de Paimio (1929-1933) et le pavillon de la Finlande pour l’Exposition universelle de Paris en 1937 et de New York en 1939.

À l’inverse de ses contemporains modernistes d’Allemagne et d’Italie, qui prĂŽnent l’utilisation de matĂ©riaux industriels comme l’acier et le verre, Aalto va faire du contreplaquĂ© son matĂ©riau de prĂ©dilection. À partir de 1929, il se met Ă  Ă©tudier les techniques de placage et explore les limites du contreplaquĂ© moulĂ© avec Otto Korhonen, directeur technique d’une fabrique de meubles de la rĂ©gion de Turku.

 Ces expĂ©riences vont conduire Ă  ses fauteuils les plus innovants sur le plan technique, tel le Paimio 41 (1931-1932). Ce design Ă  la fois fonctionnel et sĂ©duisant va immĂ©diatement signaler Ă  l’avant-garde internationale la nouvelle voie ouverte par l’usage de contreplaquĂ© ainsi que l’émergence d’un vocabulaire de formes plus douces et chaleureuses.

En 1935, le couple Aalto fonde la sociĂ©tĂ© Artek. Sa technique de cintrage du bois va permettre, pour la premiĂšre fois, d’ancrer les pieds directement sous l’assise sans faire appel Ă  un quelconque chĂąssis ou Ă  une structure supplĂ©mentaire. Cette technique originale va donner naissance aux sĂ©ries de siĂšges Ă  piĂštements en L (L-leg, 1932-1933), en Y (Y-leg, 1946-1947) et en Ă©ventail (fan-leg, 1954).

Aalto collabore aussi en indĂ©pendant avec les verres RiihimĂ€ki (1933) et Iittala (1936). Tout comme son mobilier et son architecture, ses crĂ©ations en verre se caractĂ©risent par leurs formes organiques. Le vase Savoy de 1936 est devenu un classique. Sa forme sinueuse pourrait ĂȘtre aussi une allusion Ă  son nom, qui signifie «vague» en finnois. Quoi qu’il en soit, les lignes rythmiques et asymĂ©triques du Savoy expriment la quintessence de la nature et annoncent les formes fluides qui seront la marque du design scandinave d’aprĂšs-guerre.

Adepte convaincu de la vocation humanisante du design, Aalto refusait non seulement les formes gĂ©omĂ©triques rigides mais aussi les tubes mĂ©talliques et autres matĂ©riaux artificiels, qu’il jugeait trop Ă©loignĂ© de la nature. Son travail fut particuliĂšrement bien accueilli en Grande-Bretagne et aux États-Unis dĂšs les annĂ©es 1930 et 1940. Ses idĂ©es de « pĂšre fondateur du design organique » ont beaucoup influencĂ© des designers d’aprĂšs-guerre comme Charles Eames et Ray Eames.

En 1952, Aalto Ă©pouse l’architecte Elissa MĂ€kiniemi, avec qui il collabore jusqu'Ă  sa mort. Le MusĂ©e d’art moderne de New York lui a consacrĂ© trois grandes expositions (en 1938, 1984 et 1997). InspirĂ©e par la relation entre l’homme et la nature, la dĂ©marche globale et humaniste d’Aalto est le terreau philosophique sur lequel le design scandinave s’est dĂ©veloppĂ© et Ă©panoui.

Plus constructeur que thĂ©oricien, il a pris des partis fonctionnels et utilisĂ© des Ă©lĂ©ments standardisĂ©s, mais il a surtout fait preuve d'une extrĂȘme libertĂ© formelle : Ă©vitant le recours systĂ©matique aux orthogonales, il a souvent prĂ©fĂ©rĂ© les lignes courbes ou obliques en rapport avec un plan libre et asymĂ©trique, engendrant un espace continu aux subtiles articulations. Enfin, il s'est surtout prĂ©occupĂ© d'harmoniser ses constructions avec le site environnant et de les adapter Ă  la spĂ©cificitĂ© du programme. Sa dĂ©marche s'apparente Ă  bien des Ă©gards Ă  celle de Frank Lloyd Wright.